top of page

Vous avez les jambes lourdes?


Si vous avez les jambes lourdes, il faut vous en préoccuper!


L’insuffisance veineuse chronique (trouble de la circulation dans les veines) est une pathologie de plus en plus connue. Elle concerne près de 20 millions de Français.Si elle est bénigne au début, cette maladie s’aggrave inéluctablement si vous ne vous en préoccupez pas.

Comment alors chouchouter vos veines?

1-Pensez d’abord à respirer correctement! Les respirations ventrales (qui ont beaucoup d’autres effets bénéfiques sur la santé) permettent de solliciter le diaphragme : à chaque expiration, le diaphragme se soulève et aspire le sang veineux des pieds vers le cœur.
2- Évitez la sédentarité car plus vous marcherez, plus la pression de vos muscles sur les veines des jambes sera grande et plus le sang remontera vers les poumons et le cœur. A l'inverse des professionnels comme les coiffeurs, les infirmières, les pharmaciens etc qui piétinent beaucoup ont souvent des problèmes de circulation veineuse.

Quelles sont les différentes causes?

Le plus souvent l’anomalie se situe au niveau de la paroi veineuse, constituée à 70% de collagène. Le collagène permet en effet de rendre la veine plus résistante et élastique. Or les déficits en collagène sont fréquents …. Plus rarement cette insuffisance veineuse peut provenir d’une suite d’un accident (alité, immobilisation) ou d’une maladie faisant suite à une phlébite. Un cercle vicieux se crée : le manque de circulation veineuse (appelée la stase veineuse) entraîne des phénomènes inflammatoires, qui eux-même accentuent la stase : un véritable cercle vicieux se crée!

Les causes les plus fréquentes connues sont :

  • l’hérédité

  • le sexe : les femmes sont plus à risque que les hommes à cause des œstrogènes

  • les traitements hormonaux à base d’œstrogènes (pilule contraceptive, mais aussi les traitement hormonaux substitutif à la ménopause

  • l’obésité : la pression au niveau des jambes ralentit le retour veineux

  • le tabagisme : la cigarette dégrade la bonne contraction des veines …

  • la constipation chronique

  • la sédentarité

  • la position debout ou assise prolongée au travail

  • l’exposition excessive à la chaleur (chauffage par le sol, exposition prolongée au soleil, saunas, bains chauds…)

  • le port des talons hauts (>6 cm) ou de chaussures trop plates (les ballerines …)

  • le vieillissement

  • une mauvaise respiration

  • les pieds plats

  • les grossesses : le risque augmente avec le nombre de grossesse

Quels sont les signes à repérer?

Une mauvaise circulation veineuse provoque d’abord une sensation de jambes lourdes, qui seront facilement gonflées le soir. Puis des douleurs, des crampes, des impatiences gênant l’endormissement avec un besoin irrépressible de bouger les jambes et des démangeaisons. Puis, apparaissent des varices, qui sont le signe le plus fréquent de l’insuffisance veineuse chronique. En l’absence de traitement, d’autres complications comme la modification de la coloration de la peau ou des complications cutanées peuvent apparaître.
Y a-t-il un lien entre le circuit veineux et le circuit lymphatique?
Le système lymphatique, dont on parle généralement peu, est un deuxième système circulatoire d’une importance majeure dans la santé générale. Il permet la circulation de la lymphe dans tout le corps via des vaisseaux lymphatiques et participe également à nos défenses immunitaires via les ganglions lymphatiques.
La lymphe en abondance dans notre corps (environ 8 litres) permet de transporter nos déchets, issus des cellules, vers le sang pour ensuite pouvoir les éliminer. Or le circuit lymphatique n’est pas soumis à la pression du cœur. Seule la contraction de nos muscles (quand on bouge, court, marche etc) fait avancer la lymphe. Également la respiration profonde (ventrale- cf ci dessus) améliore considérablement la circulation lymphatique et donc contribue à nettoyer notre corps. ou encore le recours au drainage lymphatique manuel Vodder.
Donc en cas de sédentarité, et de mauvaise respiration, la lymphe des membres inférieurs s’accumulera dans les jambes et les mollets. Il faut donc activer les 2 circuits (sanguin et lymphatique) pour éviter la sensation de jambes lourdes et leurs complications.

Comment limiter les dégâts?

1- Porter des bas ou chaussettes de contention (vous rapprocher de votre médecin généraliste). Ça permet de diminuer le volume des veines et le volume de sang stagnant.

2- Se faire masser avec la technique du drainage lymphatique manuel Vodder pour activer la lymphe (que je pratique d’ailleurs à mon cabinet).

3- Avoir recours aux plantes et aux huiles essentielles : Associées aux bas ou chaussettes de contention, les plantes et les huiles essentielles apportent de très bons résultats. En parler avec votre médecin ou votre thérapeute formé en cas de grossesse ou de traitement médical pour éviter les interactions médicamenteuses.

--> la phytothérapie :
A noter que pour observer de bons résultats, le traitement de phytothérapie devra d’être au moins de 3 mois. Voici 4 alliées :

La vigne rouge

Par ses vertus antioxydantes elle permet de réduire la perméabilité des capillaires sanguins, de préserver leur élasticité et faciliter le retour veineux au cœur. Donc la vigne rouge tonifie le flux sanguin et évite les œdèmes.

Le Petit Houx

il diminue le gonflement et contribue à la sensation de jambes légères.

Le Marron D’inde

Le marron d'inde permet de fortifier les parois veineuses, et de diminuer leur perméabilité donc ça encourage le retour veineux.

Le Mélilot, appelé aussi le trèfle jaune

a une action de tonifier le travail des veines et des vaisseaux lymphatiques, mais aussi anti-inflammatoire, anti-oedémateuse et anticoagulante. Selon une étude du Lancet, le marron d’Inde serait aussi efficace que les bas de contention! Donc ça double leurs effets!

Pour les dosages et sous quelle forme les consommer, rapprochez-vous de votre thérapeute.


--> l'aromathérapie :

Du côté des huiles essentielles : la meilleure façon est de les utiliser localement. Les huiles essentielles sélectionnées pour obtenir de bons résultats sont les huiles essentielles de Niaouli, Cyprès toujours vert, Lentisque pistachier et Vétiver. Plus vous les associerez entre elles, plus l’effet sera bénéfique. Demandez conseil à votre thérapeute ou pharmacien pour éviter les contre-indications.

Mélangez 10-15 gouttes au total des 4 huiles essentielles que vous diluerez dans une huile végétale avec 100 gouttes d’huile type calophylle, arnica ou rose musquée sur la zone à traiter, 2 à 3 fois par jour.


4/ Avoir une bonne hygiène de vie (la base de la base!)

Manger à sa faim des choses saines, de qualité que vous avez cuisinées vous-même.

Manger beaucoup de légumes et des antioxydants (fruits et légumes colorés notamment)

Éviter le surpoids

Éviter l'alcool et le tabac

Bouger tous les jours : avoir une activité physique d’au moins 30 mn (la marche en fait partie!)

Éviter les stations assises et debout prolongées : faire des pauses régulièrement

Surélever légèrement les pieds de votre lit

Troquer vos vêtements trop serrés par des vêtements moins collants (y compris les chaussettes qui font des marques aux chevilles ou en haut du mollet)

Adopter des chaussures ni trop hautes (talons < 6 cm) ni plates

Passer un jet d’eau froide sur les jambes après des journées chaudes (10 mn environ)


Alors, vous êtes prêts à tester? Par quoi avez-vous envie de commencer?


41 vues0 commentaire

Comments


bottom of page